le 11/01/2013 :

Les prix des logements résistent


 

 

Bien que les ventes ne cessent de diminuer et que de moins en moins de personnes souhaitent investir dans l’immobilier en ce moment, les prix des logements ne baissent quasiment pas. Pourtant, c’est le but de chacun que de devenir propriétaire, mais les gens n’ont plus les moyens.

 

L’ancien fait de la résistance

 

C’est plus particulièrement au niveau de l’immobilier ancien que les prix font le plus de résistance. Les propriétaires ne veulent pas diminuer le prix de vente de leur bien tandis que les éventuels acheteurs ne peuvent se permettre de débourser de telles sommes, surtout en cette période de crise. Ainsi, le prix moyen au mètre carré n’a reculé que de seulement -1,9 % en un an.  Cela reste extrêmement faible lorsque l’on considère que le prix des appartements a augmenté en moyenne de 19,7 % entre 2009 et 2012 et que celui des maisons a augmenté de 10,4 % durant cette même période.

 

Prix moyens du mètre carré en 2012

 

Au final, en 2012, le prix moyen national du mètre carré pour un appartement est de 3 484 euros ce qui reste très élevé. En ce qui concerne les maisons, ce prix est inférieur avec en moyenne 2 068 euros le mètre carré. Cela incite donc les Français à quitter les centres-villes pour se diriger vers les zones pavillonnaires.

 

Des régions encore à la hausse

 

Alors que dans l’ensemble de la France le prix de l’immobilier subit une très légère baisse au cours de l’année 2012, 2 régions se distinguent par des prix en légère hausse. Il y la Champagne-Ardenne, avec une hausse de 0,1 % c'est-à-dire un prix qui stagne, mais qui ne baisse pas. Puis, il y a la région PACA avec un prix qui augmente de 1,9 % alors qu’elle détient déjà le prix moyen le plus élevé.


 







Tags : immobilier
Principaux dossiers
Partenaires